Aller au contenu
Accueil » Actus » La protection sociale des indépendants

La protection sociale des indépendants

Tu souhaites comprendre comment protéger des imprévus et assurer la pérennité de ton activité d’indépendant ?

Eh oui, en tant qu’entrepreneur, il faudrait pouvoir anticiper les pépins et les interruptions d’activité : maternité, maladie…

Souvent, il y a tellement de choses à penser quand on monte sa boîte, que ce sujet est mis de côté…

Découvre les solutions proposées par notre experte !

Sandrine Romand, courtière en assurance

Intervenante – experte : Sandrine Romand, courtière en assurances et dirigeante de BUSINESS PROTECT CONSEILS.

Replay La prévoyance des independants

La sérénité de nos entreprises passe par notre propre protection en tant que dirigeant, solopreneur o indépendant.

Afin de couvrir les risques d’absence, de hausse, ou de baisse de revenus, il est important d’être bien assuré.

La complémentaire

Cette « charge » est éligible au statut Madelin, permettant un avantage fiscal au titre de l’entreprise. Faites un point régulièrement sur votre contrat et actualisez-le.

Pensez à « négocier » avec vos praticiens, à les informer de vos contraintes, de votre statut…

La prévoyance

Interruption de Travail, arrêt de travail, invalidité, décès, frais professionnels… pensez à la carence de 3 jours calendaires. Ces contrats sont également éligibles Madelin.

La retraite

Il faut impérativement se constituer une retraite complémentaire ! A la retraite, on ne touche plus que 60 % de ses revenus ! Il s’agit ici d’épargne personnelle. Les plafonds de versement peuvent être optimisés sur 3 années. Et la rente peut être récupérée en capital ou en viager.

On assure souvent sa voiture en tous risques, même quand elle a plus de 7 ans… Pourquoi ne le ferions-nous pas pour nous-même ?

Ce qu’on retient : Programmer un bilan avec son assureur tous les ans, au max tous les 18 mois !

Contenu : Sandrine Romand

Étiquettes:

Être rappelé·e

Nous contacter

Adhérer
AIRPRESS LOADED