Aller au contenu
Accueil » Actus » Gérer son administratif en auto-entreprise

Gérer son administratif en auto-entreprise

Tout pour la bonne santé de ton auto-entreprise au quotidien !

Les étapes clés d’un bon suivi administratif, comptable, financier et fiscal. Optimiser mes process pour gagner du temps…

Tout ce qu’il faut savoir sur la facturation, les déclarations, les cotisations…

Et toutes les tâches qui riment avec une gestion + facile au quotidien !

Notre intervenant-Expert

Émilien Pécoul, co-fondateur de SuperIndep.fr et auteur de #CodeFreelance, publié aux éditions Ouarzi en 2019.

Replay et présentation

l'administratif en auto-entreprise ?

Le statut juridique de la micro-entreprise ou de l'auto-entreprise n'échappe pas à la règle.

Des tâches administratives et des obligations légales sont liées :

  • Facturation / Devis
  • Déclarations URSAFF
  • TVA
  • CFE et autres frais
  • IR

Autant d'acronymes, d'abréviations qui peuvent vite donner le tournis si tu es mal accompagné.

Pas de panique, nous avons le meilleur partenaire à nos côtés. L'outil le plus complet dédié à la micro-entreprise et une super équipe qui prendra soin de ton administratif, ta compta et tout et tout... Émilien, Florent et Clément !
Bon, ils ne font pas encore le café mais pour ça, tu sais que tu peux compter sur les temps d'échanges de la communauté. 😆

LA TVA n'est pas un problème

Souvent la bête noire des entrepreneurs... Et pourtant, il y a zéro raisons de s'en passer. Il y a de nombreux avantages liés au régime de franchise en base de TVA.

Sous les conseils d'Émilien, en auto-entreprise, il est préférable d’utiliser le “régime normal mensuel”. Comme son nom l’indique, il te permet de faire des déclarations mensuelles. Ainsi, les risques d’erreurs sont moindres et tu as une meilleure vue sur ta trésorerie.
Les seuils de dépassement et de tolérance ont été réévalués depuis le 1er janvier 2023.

Impôts professionnels

La CFE ou Cotisation Foncière des Entreprises est une obligation légale dès la deuxième année de ton auto-entreprise.

C'est en quelque sorte une taxe d'habitation de l'indépendant.

Certaines situations, certains lieux d'activité ou certaines activités peuvent bénéficier d'exonération dans un objectif de soutien.

impôts sur le revenu

Les auto-entrepreneurs peuvent bénéficier du versement libératoire. En quelque sorte, le prélèvement à la source. Tu ne t'occupes de rien, tout se fait au moment de ta déclaration mensuelle à l'URSAFF.

couverture sociale - prévoyance

Là aussi, en matière d'assurances, de mutuelles... Tu peux trouver une multitudes de solutions.

Le mieux est encore de te faire un pack sur-mesure en fonction de tes besoins en te rapprochant de conseillers dédiés. Psttt, nous en connaissons des très bien au sein de la communauté alors viens nous voir !

compte bancaire

Dans aucun texte de loi, il est stipulé qu'un auto-entrepreneur doit avoir un compte bancaire professionnel. Toutefois, l'obligation réside bien dans le fait d'ouvrir un compte bancaire dédié à son activité si son chiffre d'affaires dépasse 10 000 € par an.

Évidemment, si tu commences à gérer de la TVA, des mouvements plus importants, un compte bancaire professionnel sera sûrement ton meilleur ami.

Ressources supplémentaires

Après ce webinaire, si tu as encore des tonnes de questions ou si simplement tu veux te sentir encore mieux accompagné·e, file visionner les vidéos pédagogiques et instructives de la team de SuperIndep.fr.


Être rappelé·e

Nous contacter

Adhérer