Aller au contenu
Accueil » Actus » Les syndromes de l’entrepreneur

Les syndromes de l’entrepreneur

Entreprendre sous-entend d’avoir les responsabilités d’un.e chef.fe d’entreprise. Face à toutes les choses à faire, les décisions (et les doutes qui vont avec), le Mindset jouent un rôle essentiel dans son développement.

Au fur et à mesure de son apprentissage et de ses accompagnements auprès de chefs d’entreprises et entrepreneurs, Mélissa Hamrouni a pu constater des syndromes récurrents, qui peuvent apparaître à tout moment, et quel que soit le statut !

A travers un indé(mooc)café, elle nous en présente 7 d’entre eux. Pourquoi ? Car la première étape est de les comprendre, de les diagnostiquer, pour ensuite les accepter et les apprivoiser.

Les 7 syndromes de l’entrepreneur

Le syndrome de l’imposteur

Le plus connu et le plus répandu.

Il est présent dans ta vie si :

  • Tu as le sentiment de ne « rien » savoir et donc de ne pas pouvoir aider correctement tes clients.
  • Tu penses que tes réussites actuelles sont des coups de chance
  • Tu remets en cause ta légitimité à gagner de l’argent pour le travail que tu effectues,
  • Tu doutes de tout jusqu’à ne plus avoir confiance en toi. 

Le syndrome de l’objet brillant

Tu es victime de ce syndrome si :

  • Tu te précipites à mettre en place toutes les nouveautés du web.
  • Tu souhaites tellement briller et être le/la meilleur(e) que tu te compares sans cesse (à trop de monde d’ailleurs), 
  • Tu veux TOUT savoir, alors tu te noies dans les contenus gratuits : télécharges tous les ebooks, tu t’inscris à toutes les newsletters et évènements possibles, etc…
  • Tu dépenses beaucoup (trop) d’argent dans les nouvelles formations ou les logiciels tendances (alors que tu n’en a pas besoin).

Le syndrome de l’urgence

Dans un monde gouverné par l’urgence et la réactivité, tu as de grandes chances d’être atteint par ce syndrome.

Il est reconnaissable lorsque :

  • Tu es obsédé(e) par les notifications de ton téléphone, afin d’être le premier en toute circonstance,
  • Tu penses que tu peux perdre un client, car tu n’as pas répondu dans l’heure,
  • Tu te sens dépassé(e) car tu veux être sur tous les fronts. Du coup, tu t’éparpilles.

Résultat : pression quotidienne et perte de qualité de travail.

Le syndrome de l’expert

Les connaissances et les expériences se cumulent, il devient alors simple de tomber dans les travers de ce symptôme.

Il s’identifie lorsque :

  • Tu emploies un vocabulaire trop technique auprès de ton audience,
  • Tu te focalises sur des détails que seul toi remarqueras, et cela biaise ton impartialité.
  • Tu évolues et tu remarques un décalage entre tes envies et celles de ton client idéal.

Le syndrome du sauveur

Par le biais de ce syndrome, tu souhaites tellement aider les autres que :

  • Tu n’arrives pas à dire non (alors que tu n’as ni le temps, ni l’envie),
  • Tu penses que tu n’en fais jamais assez pour faire plaisir (ou pour plaire),
  • Tu ne fais plus la différence entre les problèmes des autres et les tiens.
  • Tu veux toucher un maximum de monde, du coup tu baisses tes prix.

Résultat : tu n’arrives pas à vivre de ta passion.

Le syndrome du produit parfait

Il se rapproche du perfectionnisme et peut faire stagner ton business (ou te fait perdre beaucoup de temps).

Il est reconnaissable lorsque :

  • Tu t’empêches de communiquer, car tu as l’impression de ne jamais employer les bons mots,
  • Tu t’empêches de vendre ton service, car ce dernier n’est pas parfait.
  • Tu modifies tous les jours les caractéristiques de ton offre sans en voir la fin.
  • Tu es tétanisé à l’idée d’avoir une critique alors tu n’essayes rien de nouveau.

Le syndrome de séduction

Pour le coup, celui-là on l’a tous un peu car on aime tous plaire. Mais comme tout, tout est une question d’équilibre.

Pour te permettre de mieux comprendre, voici les pièges dans lesquels tu peux tomber en coaching :

  • Tu ne fais plus les choses pour toi mais pour ton/ta coach,
  • Tu ne dis pas ce que tu penses réellement pour ne pas déplaire ton/ta coach,
  • Tu fais une confiance aveugle au point où tu appliques systématiquement les choses alors qu’elles n’ont pas de sens pour toi,
  • Tu combles ton contentement envers toi-même par des compliments de ton/ta coach

Astuces et conseils

Il est normal et humain d’en ressentir plusieurs, surtout quand on n’a pas conscience qu’ils existent. Il est fort probable qu’ils reviennent plusieurs fois dans ta vie d’entrepreneur.e, surtout qu’ils adorent pointer leur bout de leur nez dès que tu sors de ta zone de confort.

Mais on ne va pas te laisser comme ça ! Dans le replay, tu auras accès à plusieurs astuces et conseils pour les apprivoiser au mieux, et qu’ils ne soient que de passage (donc plus sûr du long terme).

Pour conclure

Tu peux avoir envie de te débarrasser de tout ce qui est négatif ou désagréable.

Mais rappelle-toi que ce ne sont que ceux ne font rien qui ne ressentent rien. Chaque fois que tu vas (re)tomber dans tel ou tel syndrome, c’est aussi une sorte victoire dans le sens où tu les vis car tu tends à t’améliorer et élargir ta zone de confort.

Rassure-toi sur le fait que tout est momentané : chaque émotion est impermanente et apporte du sens dans ce que tu vis. Et avec tout ce que tu viens d’apprendre, elles ne pourront que rester passagères !

Synthèse visuelle

Autres ressources intéressantes

© Contenu et présentation : Mélissa Hamrouni

Étiquettes:

Appeler

Nous contacter

Adhérer
AIRPRESS LOADED